Dispositif d’assistance aux victimes d’actes de cybermalveillance (ACYMA)

Vous l'avez peut-être vue passer dans les différents flux d’actualité notamment télévisé la plateforme ACYMA [1] a été lancé officiellement sur tout le territoire le 17 octobre 2017. Dans cet article je vais juste revenir sur les avantages que vous pourrez en tirer et pourquoi cette plateforme va devenir indispensable dans le paysage français de la cybersécurité. Et puis si vous étiez passé à côté de cette annonce les informations seront sûrement intéressantes pour vous !

1 - Qui est derrière ACYMA ?

A cette question simple, réponse un peu plus complexe. En fait ACYMA est un groupement d’intérêt public ce qui signifie que même si la plateforme bénéficie de fond public notamment pour son lancement et qu'elle a été incubée au sein de l'ANSSI [2]. Elle est constituée de plusieurs entités notamment des entreprises privées partenaires que je vous invite à découvrir en détail ici : https://www.cybermalveillance.gouv.fr/partenaires/.

Vous trouverez dans cette liste des acteurs bien connus et pas uniquement pour leurs implications dans la cybersécurité comme MMA notamment ou encore le groupe La Poste. L'implication de ces partenaires permettra surement de faire connaître la plateforme à tous les corps de métier et donc rendra la plateforme encore plus utiles à tous.

2 - A qui s'adresse la plateforme ACYMA ?

Contrairement à la première pensée que vous pourriez avoir ACYMA n'est pas réservé uniquement aux professionnels. En effet l'une des forces de ce dispositif est de s'adresser aussi bien aux professionnels, collectivités, qu'aux particuliers victimes d'attaques informatiques. Si vous êtes victimes d'une cybermalveillance, vous pouvez vous rendre directement sur le site, vous allez répondre à quelques questions rapides cela ayant pour but de vous proposer des prestataires qui correspondent au problème que vous rencontrez.

Vous conviendrez en effet que pour un virus détecté sur le poste de Madame Michu ou même en Ransomware, il me parait un peu disproportionné de la diriger vers Orange Cyberdefense par exemple. Elle sera dirigée vers une société plus adaptée et surtout l'autre point fort de la plateforme, elle vous permettra de trouver des prestataires proches géographiquement de chez vous. Pour cela par contre il faut que le prestataire se soit référencé sur le site, on en reparlera un peu plus loin.


Fig. 1 : Exemple de prestataire proche de Nevers

3 - A quoi sert ACYMA ?

Le but de la plateforme n'est pas de vous aider directement, mais bien de vous aider à trouver des gens compétents et dont c'est le domaine pour vous aider. Bien sur grâce au rapide questionnaire que vous remplissez vous serez dirigé vers des prestataires adaptés. Vous pouvez faire cette démarche de manière anonyme ou créer un compte sur la plateforme cela vous permettra entre autre de laisser une évaluation du prestataire que vous avez retenue.

L'autre but d'ACYMA est de fournir des éléments de sensibilisation à la cybersécurité et ceci à la portée de tous, cela concerne aussi bien les particuliers que les entreprises. Nous avons eu notamment des articles sur la vigilance à avoir durant les soldes sur quelques campagnes de phishing. Sans nul doute la plateforme devrait publier des articles pour sensibiliser les citoyens lors de leur déclaration de revenue, qui depuis cette année sera obligatoirement à réaliser en ligne.

Dernier point en passant par la plateforme cela permettra aussi la mise en place d'un observatoire du risque numérique, en permettant surement de collecter un peu plus d'information sur certain risque concret rencontré par différents profile, PME/TPE, collectivités, particulier, etc.

4 - Comment devenir prestataire ?

Pour cela rien de plus simple, si vous êtes un prestataire il vous suffit de créer un compte et de remplir un questionnaire, pour ma part je ne suis pas inscrit, car je n'ai plus d'entreprise en mon nom, enfin pour le moment. Lors de l'inscription vous devrez expliquer les missions que vous pouvez réaliser donner les coordonnées exactes de votre entreprise etc.

Seul petit bémol les prestataires référencés ne sont pas agréés, cela signifie qu'aucune entité n'a validé et testé leurs compétences. Vous devrez prendre pour acquis les compétences annoncées par le prestataire, en même temps s'il s'avère ne pas être à la hauteur je pense qu'au bout de quelques évaluations très négatives le prestataire sera contacté.

Conclusion

Voilà maintenant vous savez ce qu'est cette plateforme et pourquoi vous pouvez l'utiliser maintenant. D'un point de vue plus personnel je suis très content que ce genre de plateforme ait vue le jour, car cela va permettre d'aider vraiment les personnes ou les entités qui sont dans le pétrin et qui ont dû mal souvent à trouver un prestataire adéquate.

Par contre cette plateforme manque cruellement de mise en avant notamment dans la Nièvre, mais rien n'est perdu il faut juste qu'on en parle plus souvent qu'une fois tous les ans.

D'ailleurs pour ma part ce projet me fait penser à un dossier que j'avais déposé en 2009-2010 à la gendarmerie de la Nièvre sous le nom de "Projet Anzen" qui me fait penser de loin à la plateforme ACYMA. Sauf que mon projet n'avait qu'une vue locale et accès professionnels uniquement avec contrôle des prestataires référencés.

L'adresse de la plateforme : https://www.cybermalveillance.gouv.fr/

Retrouvez aussi ACYMA sur les réseaux sociaux : Facebook et Twitter

Si vous avez aimez cet article n'hésitez pas à le partager ou me faire vos commentaires via TwitterFacebook ou le formulaire de contact du blog.

Notes : 

[1] : ACYMA pour : Actions contre la cybermalveillance
[2] : ANSSI : Agence Nationale de Sécurité des Systèmes d'Information